Et si c’était vrai

Marc Lévy | Et si c’était vrai

Seul Arthur peut voir cette jeune femme blottie dans son placard, pourtant elle n’est ni un esprit ni un fantôme, et si elle semble joliment réelle, parle, râle et sourit, son véritable corps est au cinquième étage de l’hôpital de San Francisco, en état de coma dépassé. Arthur emménage dans l’appartement qu’elle occupait avant l’accident, et où elle a fini par se réfugier…

Les commentaires sont fermés.